grenier
Notre Pain quotidien

div>

de Gesine DANCKWART
Traduction Pascal PAUL-HARANG
Éditions Climats, 2004

 

Ce texte est composé de monologues, parfois intérieurs, qui de temps à autre se fondent presque en dialogues et rendent compte de la réalité quotidienne de cinq individus. Routine et travail, crainte et espoir, récompense et estime de soi, absence de sens collectif et ultramoderne solitude en sont les thèmes manifestes. Notre pain quotidien est donc tissé de ces pensées que l’on égrène dès le réveil et face au monde. Cinq paroles, cinq parcours. Valé veut réussir sa vie, Tulipe est stagiaire, Michel et Gala s’acharnent à être « gagnant », Sésame est déjà hors jeu. Qu’ils aient du travail ou n’en n’aient pas, leurs craintes et leur vide intérieur se ressemblent. Ce sont peut-être des habitants d’un même immeuble, de voisins aux existences parallèles. Ce sont surtout les esclaves volontaires de notre système économique libéral, de ses arcanes et des formes de vies qu’il implique. Leurs prises de parole se confondent, se relayent avec humour et finesse et forment un ensemble d’une grande musicalité.

 

Mise en scène : Leyla RABIH

Adaptation chinoise : Anja GOETTE

Création : le 12 janvier 2012 au Théâtre National du Sichuan (Chine)

En collaboration avec l’Institut français de Chine (projet franco-allemand dans un pays tiers)