grenier
La vie de marchandise

 

Lecture publique
le 23 février 2012
Texte de William PELLIER
Éditions Espaces 34
Rencontre avec l’auteur à l’issue de la lecture

 

« Moi et ma femme, on se tue dans deux semaines ». C’est ainsi que commence La Vie de marchandise de William Pellier, qui met en scène un vieux couple sur le point de se suicider en se jetant en voiture d’une falaise, avec son caniche, une fois ses vacances terminées. La pièce est composée de deux parties, avant et après leur tentative de suicide. La première partie fait entendre les voix de l’homme et de la femme sans qu’on sache toujours qui parle puisque les répliques n’y sont pas explicitement distribuées. Tantôt les personnages dialoguent, tantôt ils racontent au public ou à eux-mêmes un épisode de leur vie sans éclat, partagée entre leur pavillon de banlieue et leur mobile-home de vacances, le tout ponctué des détails techniques sur le suicide qu’ils ont minutieusement prévu, et de justifications tout à fait lucides sur le choix de mettre fin à leur existence, non sans une pointe d’humour qui ne laisse pas de faire sourire, malgré la noirceur du propos.

 

 

Mise en espace : Leyla-Claire RABIH

 

Avec : Jean-Marie FRIN et Brigitte Pillot

 

De 1986 à 1991, William Pellier écrit, joue et met en scène six textes au sein de la Compagnie minière, dont Indolente et Pataud en 1991. A Lyon, il participe à la création du Théâtre Mobile avec lequel il joue Chêne et lapins angora (M. Walser) en 1993, L’Éveil du printemps (F. Wedekind) en 1995, La Savane (R. Bradbury) de 1996 à 1998, Le Piège (T. Rozewicz) en 1998, La Déploration d’Arthur Cleary (D. Bolger) de 1998 à 2000, et À Vendre (J. Cano) en 2001. Les textes de théâtre de William Pellier ont pour la plupart été joués (Variétés parlées, La vie de marchandise, Le Tireur occidental ), son dernier texte de théâtre : Grammaire des mammifères (édité chez Espaces 34) a obtenu l’aide à l’écriture de la SACD en 2003, l’aide à la création de la DMDTS en 2004. Pour ce même texte, en 2006, William Pellier est nominé pour le Grand Prix de Littérature Dramatique.

 

details
william-pellier©Tous droits réservés

En savoir + sur William PELLIER

19h00
Galerie Interface
12 rue chancelier de l’hospital, Dijon