grenier
« Chroniques d’une révolution orpheline » : Restitutions de résidence à Beyrouth et Paris

Leyla-Claire Rabih et son équipe étaient en résidence à Beyrouth du 1er au 20 février 2016 et ont présenté une restitution de cette résidence les 19 et 20 Février 2016 à Mansion à Beyrouth puis le samedi 27 Février à 20h30 et le dimanche 28 Février à 17h à Confluences à Paris, dans le cadre du Festival PÉRIL(S).

Depuis 2014, Leyla­-Claire Rabih travaille à la création en langue française, prévue pour 2017, de trois textes de l’auteur syrien Mohammad Al Attar. Chacun de ces textes ouvre une fenêtre sur un moment particulier de la révolution syrienne et en éclaire des aspects différents : les premières manifestations, la volonté de s’engager malgré la répression, les partitions de la société civile… Ces textes témoignent de la vivacité des artistes syriens qui réfléchissent et analysent, à travers l’écriture, les événements auxquels ils doivent faire face depuis bientôt cinq ans. Cette trilogie constituera d’abord un voyage dans le temps et dans la complexité des situations politiques. C’est aussi un voyage à travers différentes formes d’écriture théâtrale, du simple échange de mails, au théâtre intimiste pour aller vers le road­movie.

La matérialité des contextes et des événements évoqués est indissociable des images que ces différents textes convoquent de manière très singulière. Le travail de scénographie se concentrera autour du rapport à l’image et à sa place dans la représentation. Ce spectacle rassemblera une équipe multiculturelle et fera entendre le français et l’arabe.

Mais c’est surtout la posture du metteur en scène/narrateur et son regard sur les événements historiques qui rassemble ces trois textes. Comment raconter une histoire en train de se faire ? Comment monter un spectacle sur un sujet aussi brûlant, dont notre perception varie au fur et à mesure des événements meurtriers là­ bas comme ici ? Comment travailler au plus près de l’objet (la Syrie) et composer une équipe multiculturelle ; un espace commun de recherche artistique en dépit des ballotements et déplacements imposés par l’actualité ?

details

le 19 février à Mansion, Beyrouth
le 20 février à Mansion, Beyrouth

le 27 février à 20h30 à Confluences, Paris
le 28 février à 17h à Confluences, Paris

Durée : 1h

Textes Mohammad Al Attar
Traduction Jumana Al­-Yasiri et Leyla­-Claire Rabih
Mise en scène Leyla­-Claire Rabih
Scénographie Jean­-Christophe Lanquetin
Assistanat à la mise en scène Philippe Journo
Collaboration artistique Catherine Boskowitz
Avec Soleïma Arabi, Wissam Arbache, Racha Baroud, Grégoire Tachnakian, Elie Youssef
Production Grenier Neuf 2016-­2017
Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne
Avec le soutien de l’Institut français et de la Région Bourgogne, de l’Institut français du Liban, la compagnie ABC et Zoukak SidewalksDamas Copyright Leyla Rabih