grenier
Octobre
REPRISE Chroniques d’une révolution orpheline le 21 octobre à Anvers

 

 

Capture d'écran 2017-10-05 16.11.43

La compagnie Grenier Neuf présentera les « Chroniques d’une révolution orpheline2 le 21 octobre 2017 à 20h au deSingel à Anvers, Belgique, dans le cadre du Moussem Repertoire. En Arabe et en français, surtitré en néerlandais !

Plus d’informations sur cette création ici.

Prochaines dates :

du 2 au 10 février 2018 à la MC93 de Bobigny

les 16 et 17 avril 2018 au Festival Terres de Paroles, Rouen

details

le 21 octobre 2017 à 20h au deSingel

 

 

 

 

 

chroniques d'une révolution orpheline - Choisy

Avril
Traverses – Premiers pas

Le projet Traverses porté par la compagnie Grenier neuf débute en ce mois d’avril 2017 et vient interroger les notions d’exil et de trajectoires : les récits des voyages des migrants seront exploités afin d’enrichir un questionnement : comment ces traversées façonnent l’individu ? Qu’est-ce qu’elles révèlent chez lui ?

Leyla-Claire Rabih mène des ateliers-laboratoires avec des demandeurs d’asile ou des réfugiés, d’avril à septembre 2017 à destination d’une quinzaine de résidents du CADA de Choisy-le-Roi, en partenariat avec le Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi et avec le soutien du fonds de dotation InPACT.

Les participants découvriront dans le cadre d’ateliers de pratique artistique un espace qui ouvrira les champs de la créativité et de la liberté qui viendront nourrir leur récit. Le récit étant constitutif de soi, comment se réinventer en se racontant ? Comment devenir soi-même l’auteur de son récit, l’acteur de soi-même ?

À partir du récit de leur histoire personnelle, de leur trajectoire, les participants seront amenés à croiser divers médiums (dessin, photos, récits, vidéo) et les inscrire dans une forme théâtrale collective. Afin de nourrir cette création et favoriser les relations / les contacts, un parcours culturel complètera les travaux de laboratoire. Leyla-Claire Rabih sera accompagnée par le scénographe et vidéaste Jean-Christophe Lanquetin et par Maxime Chudeau. Une restitution viendra achever ce travail en septembre 2017.

 

Ce projet est mené grâce au soutien du fonds de dotation InPACT – Initiative pour le partage culturel

logo InPACT - copie

Ce projet reçoit également le soutien du SDAT DRAC IDF, de la Politique de la Ville et de la Ville de Choisy-le-Roi

Capture d'écran 2017-04-25 18.11.03

Merci aux partenaires du projet
le Théâtre Paul Eluard et le CADA de Choisy-le-Roi
Capture d'écran 2017-04-25 18.16.48

details

Visuel Traverses© Grenier Neuf

 

Janvier
Chroniques d’une révolution orpheline : bientôt la première

 

L’équipe de Chroniques d’une révolution orpheline est au Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi, derniers filages avant la première :

VENDREDI 17 MARS à 20H au Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi

« En mars 2011 le peuple syrien se soulève, se révolte, secoue la chape de plomb d’une dictature de plus de 40 ans. C’est le début d’une répression implacable, d’une guerre civile inouïe, d’un conflit régional meurtrier dont nous n’avons pas vu la fin.

La première année, la violence de la répression m’atteint en plein visage, au plus profond de mes nuits. Peu à peu la Syrie, la révolution syrienne, le désastre syrien s’imposent au cœur de mon travail artistique.
Le spectacle de ce soir traverse trois textes de Mohammad Al Attar, et répond à la nécessité de rappeler ce que les évènements historiques et les évolutions géostratégiques ont tendance à effacer : comment ça a commencé ?

Depuis deux ans j’ai invité plusieurs artistes à travailler avec moi à ce projet : traduire, penser, jouer, mettre en forme, filmer… Comment raconter une histoire en train de se faire ? Quels allers-retours entre le réel et la fiction ? Quels récits proposer face aux évènements de l’histoire ? Récits au pluriel car nous sommes plusieurs, différents, et pluriels, chacun. Comment nous rassembler autour de ce « faire récit » ? »

Leyla-Claire Rabih

details

Retrouvez l’évènement sur Facebook

N’hésitez pas à nous suivre ICI

 

chroniques d'une révolution orpheline - Choisy

2017 : Chroniques d’une révolution orpheline, l’aventure continue

 

 

Après avoir été accueillie au Destelheide par le Moussem, Centre nomade des arts en Belgique pour une résidence de création,

l’équipe des Chroniques est en ce moment en résidence à la Lucarne à Arradon (Vannes) où elle présentera une Ebauche de la création

le samedi 25 février à 12h30.

Prochaine résidence à la Filature à Mulhouse du 2 au 10 mars avant de présenter la première le vendredi 17 mars 2017 à 20h au Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi.

D’autres dates sont à venir, n’hésitez pas à consulter régulièrement nos actualités ou à nous contacter !

 

 

 

details

Ça a commencé avec Charlie …

En février 2015, quelques semaines après les attentats de janvier à Paris, la MJC des Grésilles a fait appel à la Compagnie Grenier Neuf pour mener une action particulière.

Partant du constat d’un besoin important de prises de parole et d’échanges des usagers de la MJC autour de ces événements, nous avons réfléchi ensemble à la manière de faire entendre des paroles citoyennes au sein une forme théâtrale.

A partir de là, nous avons formulé quelques questions qui ont été soumises à quelques volontaires sous la forme d’un micro-trottoir.

Ce qui nous intéressait à travers ces questions, c’était le souvenir, à quelque mois de distance, de la perception individuelle de ces attentats : comment je me souviens d’avoir réagi intimement ?

Il nous semblait important de croiser ces paroles de citoyens aux questionnements d’un certain nombre de journalistes, philosophes, ou politologues, dans une forme courte, afin d’inviter le public de la MJC, et plus largement les habitants du quartier des Grésilles, à poursuivre une réflexion plus apaisée que l’hiver dernier.

Cette courte forme dure environ 40 minutes et est l’occasion d’entamer un débat entre le public et les équipes du projet.

Conception et mise en scène : Leyla-Claire Rabih

Avec :

Soleïma Arabi

Jamel Blissat

Benjamin Mba

 

details

Photos Jean-CHristophe Tardivon

Photos Jean-CHristophe Tardivon

02_IMG_2450bf07_IMG_2463bfRestitutions publiques :
Du 11 au 14 octobre 2016 en milieu scolaire

Le 12 octobre 2016 à 18h à la MJC des Grésilles

En 2015, une restitution a été présentée à la MJC des Grésilles le vendredi 13 novembre 2015 à 19h00.

« Chroniques d’une révolution orpheline » : Maquette présentée à Théâtre en mai Dijon

Capture d'écran 2016-04-26 16.54.01

Leyla-Claire Rabih et son équipe ont présenté une maquette de la création en cours « Chroniques d’une révolution orpheline » le samedi 28 mai à 14h au Parvis Saint-Jean à Dijon dans le cadre du Festival Théâtre en mai.

 

Images vidéos : Catherine Boskowitz

details

Samedi 28 mai 2016
Festival Théâtre en Mai
14h Parvis Saint-Jean
21 000 Dijon
Damas Copyright Leyla Rabih
Textes Mohammad Al Attar
Traduction Jumana Al­-Yasiri et Leyla­-Claire Rabih
Mise en scène Leyla­-Claire Rabih
Scénographie et vidéo Jean­-Christophe Lanquetin

Assistanat à la scénographie Maxime Chudeau
Assistanat à la mise en scène Philippe Journo
Collaboration artistique Catherine Boskowitz
Avec Soleïma Arabi, Wissam Arbache, Racha Baroud, Leyla-Claire Rabih, Grégoire Tachnakian, Elie Youssef

Production Grenier Neuf

Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne, MC93 – Maison de la culture de Seine-saint-denis, Théâtre de Choisy-le-Roi – Scène conventionnée pour la diversité linguistique

Avec le soutien de la Ville de Dijon, la DRAC Bourgogne Franche-Comté, la Région Bourgogne Franche-Comté, l’Institut Français, la Spédidam, Les Rencontres à l’Echelle – Compagnie Les Bancs Publics, la Compagnie ABC, l’Institut Français du Liban, Mansion et le collectif Zoukak à Beyrouth, le Centre Français de Berlin et la Maison Antoine Vitez, Moussem Centre Nomade des arts (Belgique), Scènes du Golfe Théâtre Vannes – Arradon et La Filature Scène Nationale, Muhlouse.

 

 

« Chroniques d’une révolution orpheline » : Restitutions de résidence à Beyrouth et Paris

Leyla-Claire Rabih et son équipe étaient en résidence à Beyrouth du 1er au 20 février 2016 et ont présenté une restitution de cette résidence les 19 et 20 Février 2016 à Mansion à Beyrouth puis le samedi 27 Février à 20h30 et le dimanche 28 Février à 17h à Confluences à Paris, dans le cadre du Festival PÉRIL(S).

Depuis 2014, Leyla­-Claire Rabih travaille à la création en langue française, prévue pour 2017, de trois textes de l’auteur syrien Mohammad Al Attar. Chacun de ces textes ouvre une fenêtre sur un moment particulier de la révolution syrienne et en éclaire des aspects différents : les premières manifestations, la volonté de s’engager malgré la répression, les partitions de la société civile… Ces textes témoignent de la vivacité des artistes syriens qui réfléchissent et analysent, à travers l’écriture, les événements auxquels ils doivent faire face depuis bientôt cinq ans. Cette trilogie constituera d’abord un voyage dans le temps et dans la complexité des situations politiques. C’est aussi un voyage à travers différentes formes d’écriture théâtrale, du simple échange de mails, au théâtre intimiste pour aller vers le road­movie.

La matérialité des contextes et des événements évoqués est indissociable des images que ces différents textes convoquent de manière très singulière. Le travail de scénographie se concentrera autour du rapport à l’image et à sa place dans la représentation. Ce spectacle rassemblera une équipe multiculturelle et fera entendre le français et l’arabe.

Mais c’est surtout la posture du metteur en scène/narrateur et son regard sur les événements historiques qui rassemble ces trois textes. Comment raconter une histoire en train de se faire ? Comment monter un spectacle sur un sujet aussi brûlant, dont notre perception varie au fur et à mesure des événements meurtriers là­ bas comme ici ? Comment travailler au plus près de l’objet (la Syrie) et composer une équipe multiculturelle ; un espace commun de recherche artistique en dépit des ballotements et déplacements imposés par l’actualité ?

details

le 19 février à Mansion, Beyrouth
le 20 février à Mansion, Beyrouth

le 27 février à 20h30 à Confluences, Paris
le 28 février à 17h à Confluences, Paris

Durée : 1h

Textes Mohammad Al Attar
Traduction Jumana Al­-Yasiri et Leyla­-Claire Rabih
Mise en scène Leyla­-Claire Rabih
Scénographie Jean­-Christophe Lanquetin
Assistanat à la mise en scène Philippe Journo
Collaboration artistique Catherine Boskowitz
Avec Soleïma Arabi, Wissam Arbache, Racha Baroud, Grégoire Tachnakian, Elie Youssef
Production Grenier Neuf 2016-­2017
Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne
Avec le soutien de l’Institut français et de la Région Bourgogne, de l’Institut français du Liban, la compagnie ABC et Zoukak SidewalksDamas Copyright Leyla Rabih

Résidence de recherche et de création à Beyrouth

Depuis 2014, Leyla­-Claire Rabih travaille à la création, prévue pour 2017, en langue française de trois textes de l’auteur syrien Mohammad Al Attar. Chacun de ces textes ouvre une fenêtre sur un moment particulier de la révolution syrienne et en éclaire des aspects différents : les premières manifestations, la volonté de s’engager malgré la répression, les partitions de la société civile… Ces textes témoignent de la vivacité des artistes syriens qui réfléchissent et analysent, à travers l’écriture, les événements auxquels ils doivent faire face depuis bientôt cinq ans. Cette trilogie constituera d’abord un voyage dans le temps et dans la complexité des situations politiques. C’est aussi un voyage à travers différentes formes d’écriture théâtrale, du simple échange de mails, au théâtre intimiste pour aller vers le road­movie.
La matérialité des contextes et des évènements évoqués est indissociable des images que ces différents textes convoquent de manière très singulière. Le travail de scénographie se concentrera autour du rapport à l’image et à sa place dans la représentation. Ce spectacle rassemblera une équipe multiculturelle et fera entendre le français et l’arabe.
Mais c’est surtout la posture du metteur en scène/narrateur et son regard sur les évènements historiques qui rassemble ces trois textes. Comment raconter une histoire en train de se faire ? Comment monter un spectacle sur un sujet aussi brûlant, dont notre perception varie au fur et à mesure des évènements meurtriers là­ bas comme ici ? Comment travailler au plus près de l’objet (la Syrie) et composer une équipe multiculturelle ; un espace commun de recherche artistique en dépit des ballotements et déplacements imposés par l’actualité ?

details

Damas Copyright Leyla Rabih

Du 1er au 20 février 2016
à Mansion

Textes : Mohammad Al Attar
Traduction : Jumana Al­-Yasiri et Leyla­-Claire Rabih
Mise en scène : Leyla­-Claire Rabih
Scénographie : Jean­-Christophe Lanquetin
Assistanat à la mise en scène : Philippe Journo
Collaboration artistique : Catherine Boskowitz
Avec : Soleïma Arabi, Wissam Arbache, Racha Baroud, Grégoire Tachnakian, Elie Youssef
Production / diffusion : Luc Paquier, Whoperforms Production Berlin
Production : Grenier Neuf 2016-­2017
Coproduction : Théâtre Dijon Bourgogne
Avec le soutien de l’Institut Français et de la Région Bourgogne et en partenariat avec Mansion, l’Institut français du Liban, la compagnie ABC et Zoukak Sidewalks

Rencontre et mise en voix des écrits de Leïla Sebbar

L’oeuvre de Leïla Sebbar interroge sur l’exil. L’écriture polyphonique fait entendre la voix de personnages variés acteurs ou témoins de l’exil. Avec Leyla-Claire Rabih & Philippe Journo.

details

Samedi 12 décembre à 14h au « 18 ».

Entrée gratuite

Maison de la Méditerranée / Grenier Neuf

Réservations : info@grenierneuf.org / 03 80 63 92 18

Logo_couleur_Nuits_d'Orient-1 (2)

Après Charlie

En février dernier, quelques semaines après les attentats de janvier à Paris, la MJC des Grésilles a fait appel à la Compagnie Grenier Neuf pour mener une action particulière.

Partant du constat d’un besoin important de prises de parole et d’échanges des usagers de la MJC autour de ces événements, nous avons réfléchi ensemble à la manière de faire entendre des paroles citoyennes au sein une forme théâtrale.

A partir de là, nous avons formulé quelques questions qui ont été soumises à quelques volontaires sous la forme d’un micro-trottoir.

Ce qui nous intéressait à travers ces questions, c’était le souvenir, à quelque mois de distance, de la perception individuelle de ces attentats : comment je me souviens d’avoir réagi intimement ?

Il nous semblait important de croiser ces paroles de citoyens aux questionnements d’un certain nombre de journalistes, philosophes, ou politologues, dans une forme courte, afin d’inviter le public de la MJC, et plus largement les habitants du quartier des Grésilles, à poursuivre une réflexion plus apaisée que l’hiver dernier.

 

Avec :

Soleima Arabi

Jamel Blissat

Benjamin Mba

details

Une courte forme théâtrale nous a permis de restituer ce travail auprès du public de la MJC des Grésilles le vendredi 13 novembre 2015 à 19h00.

Photos Jean-CHristophe Tardivon

Photos Jean-CHristophe Tardivon

02_IMG_2450bf07_IMG_2463bf11_IMG_2494bf22_IMG_2575bf19_IMG_2559bf