grenier
Chroniques d’une révolution orpheline / Chronicles of an orphan revolution

Un voyage d’après les textes de Mohammad Al Attar :

Online

Tu peux regarder la caméra ?

Youssef est passé ici

Chacun des trois textes de l’auteur syrien Mohammad Al Attar constitue une fenêtre sur un moment particulier de la révolution syrienne et en éclaire des aspects différents : les premières manifestations, la volonté de s’engager malgré la répression, les partitions de la société civile… Ces textes témoignent de la vivacité des artistes syriens qui réfléchissent et analysent, à travers l’écriture, les événements ils doivent faire face depuis bientôt cinq ans.
Cette trilogie constitue d’abord un voyage dans le temps et dans la complexité des situations politiques. C’est aussi un voyage à travers différentes formes d’écriture théâtrale, du simple échange de mails, au théâtre intimiste pour aller vers le road-movie. La matérialité des contextes et des évènements évoqués est indissociable des images que ces différents textes convoquent de manière très singulière. Le travail de scénographie se concentre autour du rapport à l’image et à sa place dans la représentation. Ce spectacle rassemble une équipe multiculturelle et fait entendre le français et l’arabe.
Mais c’est surtout la posture du metteur en scène/narrateur et son regard sur les évènements historiques qui rassemble ces trois textes. Comment raconter une histoire en train de se faire ? Comment monter un spectacle sur un sujet aussi brûlant, dont notre perception varie au fur et à mesure des évènements meurtriers là-bas comme ici ? Comment travailler au plus près de l’objet (la Syrie) et composer une équipe multiculturelle ; un espace commun de recherche artistique en dépit des ballotements et déplacements imposés par l’actualité ?

 

English version

Chronicles of an orphan revolution

A journey based on the texts of Mohammad Al Attar

Online

Could you please look into the camera?

Youssef was here

« When I discovered the texts of Mohammad Al Attar in December 2013, in the course of my exchanges with Jumana Al-Yasiri, the situation in Syria is serious, but it still permits to nourish the hope of resolution. Immediately, it appears indispensable to me to assemble three of them in one spectacle to respond to the necessity to remind what these historical events and the geostrategic evolutions tend to wipe out: how it has begun. Which process leads a country from an uprising to a civil war ? I entitle this trilogy « Chronicle of an orphan revolution ».

Each of these texts constitutes a window towards a particular historical moment: the first demonstrations, the will of engagement in spite of the repression, the partitions of a civil society. It’s about a journey in the time and in the complexity of the political situations. It is also about a journey through different forms of theatrical writing, from the simple exchange of mails in Online, to the intimate theatre in Could you please look into the camera, to approach the road-movie in Youssef was here. The materiality of the evoked contexts and events is not dissociable of the imagery which these different texts convoke in a very special manner. It’s about the work on the place of the imagery in the representation and in our representations. »

Leyla-Claire Rabih

Production / diffusion Luc Paquier, Whoperforms Production Berlin

Production Grenier Neuf.

Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne, MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Théâtre de Choisy-le-Roi Scène conventionnée pour la diversité linguistique.

Avec le soutien de la Ville de Dijon, la Région Bourgogne Franche-Comté, la DRAC Bourgogne Franche-Comté, l’Institut français, la Spedidam, Les Rencontres à l’Echelle – Compagnie Les Bancs Publics, la Compagnie ABC, l’Institut Français du Liban, le collectif Zoukak à Beyrouth (Liban), la Maison Antoine Vitez, Mansion, le Centre Français de Berlin (Allemagne), Moussem, Centre Nomade des arts (Belgique), Scènes du Golfe Théâtre Vannes – Arradon et La Filature Scène Nationale, Mulhouse.

Chroniques (c) Grenier Neuf

Dates passées :

Première le 17 mars 2017 à 20h au Théâtre cinéma Paul Eluard de Choisy-le-Roi

du 25 au 27 mai 2017 au Festival Théâtre en Mai à Dijon

Prochaines dates :

le 21 octobre 2017 au deSingel à Anvers

du 2 au 10 février 2018 à la MC93 de Bobigny

les 16 et 17 avril 2018 au Festival Terres de Paroles, Rouen

 

Textes Mohammad Al Attar – Traduction  Jumana Al-Yasiri et Leyla-Claire Rabih

Mise en scène Leyla-Claire Rabih – Assistanat à la mise en scène Philippe Journo

Conseil artistique Jumana Al-Yasiri – Collaboration artistique Catherine Boskowitz

Scénographie et vidéos Jean-Christophe Lanquetin – Assistanat à la scénographie Maxime Chudeau

Création sonore Anouschka Trocker – Régie générale Anthony Dascola

Avec Soleïma Arabi, Wissam Arbache, Racha Baroud, Leyla-Claire Rabih, Grégoire Tachnakian, Elie Youssef